Mouvement d’éducation populaire à la mémoire partagée depuis 1998

BORDEAUX – BAYONNE – DAKAR – LA ROCHELLE – LE HAVRE – PARIS

6e BLACK HISTORY MONTH 🇨🇵 – AMILCAR CABRAL, LES CRÉOLISATIONS LUSOPHONES

« Amilcar Cabral, en ce centenaire de sa naissance, nous adresse un message, celui d’une Afrique consciente que l’irréversibilité de son unité ne saurait se passer d’un engagement radical à déraciner le racisme et le colonialisme mental dont l’actualité, dans le continent et dans sa diaspora, rappelle la persistance et les méfaits. De part et d’autre. Â»

Karfa DIALLO, fondateur du Black History Month France

Aucun Etat européen n’a si durablement et si massivement investi l’Afrique que le Portugal. Sur les quarante-cinq millions d’africain.e.s déportés par les Européens entre le milieu du 15e et la fin du 19e siècle, les portugais en transplantent quinze millions au Brésil.

Dernier colonisateur à se soumettre au mouvement de libération des noir.e.s en Afrique, le Portugal s’est heurté à une des figures anticolonialistes africaines dont la pensée révolutionnaire continue de mobiliser les foules de Praia à Lisbonne en passant par Bissau et même Paris.

Amilcar Cabral, par le rôle central qu’il a joué dans les luttes de libération et d’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert, a exercé une influence déterminante dans l’évolution des autres colonies portugaises en Afrique. De l’Angola au Mozambique en passant par Sao Tomé et Principe, l’action d’Amilcar Cabral a participé à structurer les mouvements indépendantistes, les répertoires de résistance et les réseaux anticoloniaux de solidarité de toute l’Afrique.

Au Portugal, aujourd’hui encore, les descendant.e.s d’Amilcar Cabral continuent d’affronter un racisme et des discriminations liés à l’insuffisant travail de mémoire sur les crimes du passé, sur les résistances contemporaines tout autant que sur les créativités paradoxales nées de cette rencontre entre le monde Lusophone et l’Afrique.

En France, des citoyens originaires de Guinée-Bissau, du Cap-Vert, de l’Angola et du Mozambique participent activement aux combats pour l’égalité tout autant qu’à la promotion des héritages de leurs ancêtres.

Dans le cadre du Centenaire de la naissance de Amilcar Cabral, le réseau Mémoires & Partages interroge les héritages culturels de l’Afrique lusophone dans le 6e Black History Month prévu du 3 au 25 février à Bordeaux, Bayonne, La Rochelle, Le Havre et Paris.

Expositions, conférences, concerts, films et galas, c’est une programmation ambitieuse qui entend partager ces créations avec des historiens, des réalisateurs, des artistes, des militants et des politiques de France, du Portugal et d’Afrique.

BORDEAUX – LA ROCHELLE – PARIS – BAYONNE – LE HAVRE – COTONOU

17H – INAUGURATION EXPOSITION Regards Manjack de Michelle Corréa

TABLE-RONDE Amilcar Cabral et Les créolisations lusophones avec Elisabeth Moreno, Amzat Boukari-Yabara, Pierrette Herzberger-Fofana, Michel Cahen,

CONCERT par Carlos Có Kabazz Musiques Guinée-Bissau et Cap-Vert

CHANTS par Zalyka Gomes, Auteure, Compositrice, Chanteuse Bissau-Guinéenne.

CHANTS DE RIO DE JANEIRO avec Mestre Jakaré Do Cavaco 

PERFORMANCE de Capoira avec Ecole Cajueiro Mestre Dorado 

11H – CÉRÉMONIE COMMEMORATIVE du 230e anniversaire de la 1ère abolition de l’esclavage des noirs

Invité d’honneur : Max Relouzat, président de Mémoires des Esclavages dans le Finistère

11 H – VISITE-GUIDÉE L’Esclavage des noirs par le Portugal – Rendez-vous sur la Place Lainé – Inscription obligatoire à memoires.partages@gmail.com

15 H – PROJECTION- DEBAT MASTERS de l’artiste canadien d’origine zimbabwéenne Shaun Motsi

16h – RENCONTRE AVEC L’ARTISTE BISSAU-GUINÉEN NU BARRETO autour de son Å“uvre OSSEMENTS (Etats Désunis d’Afrique) dans le cadre de l’exposition « Amour Systémique Â». Dialogues avec le public.

PROJECTION-DEBAT du film NAYOLA : trois femmes racontent la guerre en Angola dans un grand film d’animation du réalisateur José Miguel Ribeiro

Discussion avec Fernanda Cabral Semedo, co-fondatrice de la Fédération des Associations Capverdiennes de France

A 17H – Vernissage de l’EXPOSITION Regards Manjack de Michelle CorréaJusqu’au 29 février 2024

Exposition et SELECTION D’OUVRAGES autour du monde lusophone jusqu’au 3 mars

10 H –  PARCOURS-MEMOIRE sur l’esclavage à Paris – Inscription obligatoire à idf.memoires.partages@gmail.com

18H РEXPOSITION Regards Manjack de Michelle Corr̩a

PROJECTION-DEBAT du film CANTA ANGOLA de Ariel de Bigault (59 mn, 2000)

Pendant quarante ans, l’Angola a été en proie à des conflits armés dévastateurs qui ont pris fin
en 2002. Tourné et enregistré à Luanda, la capitale, en janvier 2000, dans une ambiance tendue
et dans des conditions difficiles, Canta Angola témoigne d’une créativité qui résiste au
désespoir. Des artistes continuent de créer les musiques qui reflètent les sentiments et les
aspirations de tout un peuple. Les danses, les ballades et les complaintes portent le désir et
l’énergie de vivre au-delà de la survie. En contrepoint au pillage et à la destruction, à la
violence, au cynisme, elles expriment le plaisir de la fête, l‘allégresse des corps et l’émotion.

CONVERSATION « Amilcar Cabral – un héritage contemporain » avec Pierre Tavares, Fernanda Cabral Semedo – Paulette Gomis – Ariel de Bigault

PERFORMANCE – DANSE – PHOTO : « MUSE.AFRO.LATINO.AMERICAINE Â» avec Carolina Orozco /Milena Carranza

«Pour cette performance, l’objectif est de relier nos identités et nos disciplines artistiques, en rendant hommage à la femme afro-latino-américaine. Une sélection d’images, de 2010 à aujourd’hui, que Milena Carranza a prises au Pérou, à Cuba, au Brésil et en France, où le fil conducteur est la spiritualité et la joie. Carolina Orozco traverse les images, et observe, danse et improvise à travers les images des ses muses afro latino américaines qui l’ont tant inspirée et construit dans son identité.»

PERFORMANCES artistiques Joe Walabock & Cocktail

Jeudi 22 février Ã  18h PROJECTION-DEBAT du film CANTA ANGOLA de Ariel de Bigault (59 mn, 2000)

CONVERSATION avec Chloé Buire, Chargée de recherche au CNRS sur les mondes lusophones et Karfa Diallo, fondateur-directeur de M&P

EXPOSITION Regards Manjack de Michelle Corréa

18 H – TABLE-RONDE Amilcar Cabral et Les créolisations lusophones 

Exposition Regards Manjack de Michelle Corréa

PROJECTION-DEBAT du film CANTA ANGOLA de Ariel de Bigault (59 mn, 2000)

CONVERSATION avec Ariel de Bigualt, sur les mondes lusophones et Karfa Diallo, fondateur-directeur de M&P

Pour la clôture de ce 6e Black History Month, le réseau Mémoires & Partages s’associe avec l’Agence de séjour mémoriel Ka’nDeer, fondée par Laurine Gomis, parisienne et originaire de Guinée-Bissau, pour vous proposer de voyager avec nous. Contacts ci-dessous !!!

Table-ronde Amilcar Cabral et Les créolisations lusophones –  Exposition Regards Manjack de Michelle Corréa

PROJECTION-DEBAT du film CANTA ANGOLA de Ariel de Bigault (59 mn, 2000)

MICHELLE CORRÉA

Née en France en 1966, Michelle Corréa est consultante en Branding. Son père est Manjack originaire de la Guinée Bissau et sa mère Diola de la Casamance (Sud du Sénégal).

Dans cette exposition REGARDS MANJACK, Michelle Corréa nous fait voyager en Guinée Bissau, dans la haute région du pays, peuplée notamment par les Manjacks (Cachungo – Villages de Capol et Putab). La Guinée-Bissau terre d’Amical Cabral – Abel Djassi, homme politique fondateur du Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert -PAIGC – qui amena à l’indépendance des deux états colonisés par le Portugal. Il s’agit d’instants de vies figés qui illustrent une partie infime de ses racines africaines, de sa culture et de ses croyances animistes.

ÉLISABETH MORENO

Née au Cap-Vert, Élisabeth Moreno est une entrepreneure et femme politique française. Elle a été ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la diversité et à l’égalité des chances dans le gouvernement français entre 2020 et 2022.

AMZAT BOUKARI-YABARA

Amzat Boukari-Yabara est un historien béninois spécialiste du continent africain qui s’inscrit dans le mouvement historique et politique du panafricanisme.

PIERRETTE HERZBERGER-FOFANA

Née à Bamako, Pierrette Herzberger-Fofana est une femme politique allemande. Membre de l’Alliance 90 / Les Verts (Die Grünen), elle est élue députée européenne en 2019.

MICHEL CAHEN

Historien et directeur de recherche émerite au CNRS, Michel Cahen est bordelaise. Il est spécialiste de l’histoire et de l’analyse politique de l’Afrique lusophone contemporaine

CARLOS CÓ KABAZZ

Carlos, artiste franco buissau-guinéen dont la musique s’articule entre les percussions africaines, le fado (héritage colonial portugais), la samba (fraternité brésilienne) et de la salsa (cousinage caribéen). Ce mélange équilibré débouche sur un style appelé le Gumbé, musique de la Guinée Bissau.

ZALYKA GOMES

Zalyka a grandi à l’école du gospel et de la musique soul, et cette signature vocale lui permet de s’exprimer sur une palette sonore à géométrie variable. Conquérante ou apaisée, elle s’est lancée dans une carrière solo et a sorti son troisième opus en 2023, sur des rythmes très varié avec ses senteurs caraïbéennes, des animations à la kinoise et sa forte empreinte créole lusophone. https://www.zalyka.com/

JAKARÉ DO COVACO

Né à Rio de Janeiro, dans le quartier de Glória, Jakaré do Cavaco est un auteur, compositeur et instrumentiste (guitare et cavaquinho), arrivé à Paris à la fin des années 1980. Il a contribué à l’expansion de la musique populaire brésilienne (Samba, choros, pagode) notamment au travers de festivals de capoeira et d’événements culturels brésiliens au fil de ces décennies  Il est actuellement considéré comme l’un de ces pionniers en France et en Europe. Il travaille actuellement sur le lancement de son album « Valor Cultural » sur les plateformes digitales et prépare un EP qui sera enregistré au Brésil courant 2024. Jakaré do Cavaco – YouTube

ECOLE CAJUEIRO MESTRE DORADO

La Capoeira Angola, discipline séculaire reconnue patrimoine culturel immatériel au Brésil par l’Unesco allie la lutte, la danse, l’acrobatie, la musique et le chant. Ecole Cajueiro (capoeira-angola.eu)

MAX RELOUZAT

À 77 ans l’engagement de Max Relouzat est toujours intact et la mémoire de l’esclavage reste pour lui une priorité. A ce titre, il continue de la transmettre dans les écoles auprès des jeunes générations. Il est rrésident fondateur de l’association Mémoires des esclavages

NU BARRETO

Nú Barreto est né à São Domingos en Guinée-Bissau. Il vit et travaille à Paris. Diplômé de l’École Nationale des Métiers de l’Image des Gobelins (Paris, France), Nú Barreto développe une Å“uvre pluridisciplinaire et engagée en créant une sémantique qui lui est propre.

JOSÉ MIGUEL RIBEIRO

José Miguel Ribeiro est né en 1966 à Amadora, au Portugal. Après des études d’art à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Lisbonne, il débute en tant qu’illustrateur en 1990. En 1993, il reprend une formation dans la réalisation de films d’animation à Rennes en Bretagne, formation qu’il complète au Filmografo de Porto. Il a réalisé en 2021 le film d’animation NAYOLA où le récit est porté par trois générations de femmes frappées par la guerre civile en Angola.

FERNANDA CABRAL SEMEDO

Entrepreneure d’origine capverdienne, Fernanda Cabral Semedo est co-fondatrice de la Fédération des Associations Capverdiennes de France et Secrétaire Générale du FORIM – réseau des diasporas solidaires.

PIERRE TAVARES

Pierre Franklin Tavares est un philosophe et homme politique français, né à Dakar de parents originaires de l’archipel du Cap-Vert. Pierre Franklin Tavares est homme de lettres, écrivain et conférencier. Spécialiste de la pensée de Cabral, il a publié plusieurs ouvrages. ACCUEIL – (pftavares.fr)

PAULETTE GOMIS

Doctorante en anthropologie culturelle et spécialiste du pays Manjaku. Présidente de l’association culturelle Kansela. kansela (wordpress.com)

ARIEL DE BIGAULT

Auteure et réalisatrice, Ariel de Bigault se partage entre la France, le Portugal, le Brésil et l’Afrique. Après des premiers documentaires au Portugal, la série Eclats Noirs du Samba (4×55’. 1987) réunit d’immenses artistes afro-brésiliens, dont Gilberto Gil, Martinho da Vila, Paulo Moura, Zezé Motta et Grande Othelo. Elle a par ailleurs contribué à la promotion des musiques lusophones, particulièrement celles du Cap Vert et de l’Angola, avec notamment la réalisation des compilations Anthologie des Musiques du Cap Vert 1958-1992 (2 Cds) et Angola 1956-1998 (5 Cds). Canta Angola (2000) célèbre la musique populaire en Angola, alors encore déchiré par la guerre. Bio | Ariel De Bigault

CHLOÉ BUIRE

Chloé Buire est chargée de recherche au CNRS, au laboratoire Les Afriques dans le Monde. Ses travaux portent sur les mobilisations politiques et artistiques de la jeunesse en Angola et en Afrique du Sud. Parmi ses dernières productions, le documentaire collaboratif Histórias de Kakwaku (IFAS-Recherche / Projecto Agir, 2022) et l’ouvrage Citadins-citoyens au Cap. Justice et espace après l’apartheid (Presses Universitaires de Nanterre / IFAS-recherche, 2019).

CAROLINA OROZCO

Profesora, Bailarina, coreógrafa de danzas del mundo. Danzas de la India (Bollywood), Danza árabe, Danzas brasileñas, Danza africana (Congo), Danzas de Haïti. www.carolinaorozcodancer.com

LA GRANDE POSTE, BORDEAUX

La grande poste est un « espace improbable », un espace multiculturel, où l’on peut retrouver un bar / restaurant,  des Ã©choppes éphémères, et un lieu d’exposition et de spectacles ouvert à tous à Bordeaux.

En 2019 et 2020, La Grande Poste a accueillie les éditions du Black History Month dédiées à la boxe et à Michael Jackson. Facebook

MAIRIE D’ARTIGUES-PRÉS-BORDEAUX

Artigues-près-Bordeaux est une commune d’environs 9 000 habitant.e.s du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine. Comme l’indique son nom, elle est située près de Bordeaux dont elle est une des banlieues à forte dominante pavillonnaire. Dans le cadre du 6e Black History Month, elle accueille pour la première fois une cérémonie en hommage à l’abolition de l’esclavage. Facebook

CAPC, ENTREPOTS LAINE, BORDEAUX

Né en 1972, le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux, est abrité dans les anciens entrepôts de denrées coloniales de Bordeaux. Les Entrepôts Lainé, les plus importants de France au 19e siècle, portent le nom d’une famille connue pour son rôle dans l’esclavage des noirs. 2024 est année l’année du Bicentenaire de la création de cet entrepôt. Facebook

LE CINEMA UTOPIA, BORDEAUX

Cinéma d’art et d’essai présent à Bordeaux depuis 1999, le cinéma Utopia est un partenaire historique de l’association Mémoires & Partages qu’il a hébergé pendant de nombreuses années. La plus grande salle du cinéma a été baptisé au nom de Toussaint Louverture, initiateur de la révolution haïtienne, en 2002.

LIBRAIRIE HIRIGOYEN, 5 RUE PORT DE CASTETS, 64 000 BAYONNE

Librairie généraliste et indépendante installée à Bayonne. (2) Facebook

A LA MAISON MULLER, 6 RUE MULLER 75018 PARIS

Lieu emblématique de la créativité parisienne, devenu le lieu de rendez-vous de la diaspora africaine et afrodescendante de France. La Maison accueille des sociétés dans des espaces dédiés à la privatisation et au co-working. (2) Facebook

LES CABANES URBAINES, 22, RUE CARDINAL, 17 000

Les Cabanes Urbaines sont un tiers-lieu éco-responsable en plein cœur de La Rochelle. (2) Facebook

LYCÉE PORTE OCÉANE, 44 RUE ÉMILE ZOLA 76 000 LE HAVRE

Porte-Oceane est un lycée polyvalent du Havre qui accueille des élèves dans la voie générale et en STMG. De multiples collaborations existent entre l’antenne havraise de Mémoires & Partages et l’équipe pédagogique. (2) Facebook

ARTISTTIK AFRICA, COTONOU, BÉNIN

Centre Culturel de production, diffusion et promotion des arts et culture d’Afrique. (2) Facebook

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *