LES MÉMOIRES ET LEURS PARTAGES – Au Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine (par Patrick Serres) LES MÉMOIRES ET LEURS PARTAGES – Au Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine (par Patrick Serres)

TRIBUNE – Le fondateur et directeur de Mémoires et Partages, Karfa Diallo, entre au conseil régional de la nouvelle aquitaine par la porte de l’humanisme, de la combativité et de la fidélité à ses engagements.

Mon ami Karfa Diallo sera donc le premier noir descendant d’africain.e à siéger dans les pas de ses illustres prédécesseurs : Aimé Césaire apôtre de la négritude mais aussi Léopold Sédar Senghor emprisonné par les nazis à Saint Médard en Jalles.

Son combat inlassable pour la connaissance et la reconnaissance de l’histoire de la traite et de l’esclavage dans notre région, jalonné par l’apport de la loi Taubira en 2001 et la qualification de crime contre l’humanité liée à la déportation de plus de 17 millions d’africains vers le « nouveau monde », c’est tout cela dont sera porteur Karfa pendant son mandat de conseiller régional.

Les valeurs fortes de Mémoires et Partages ainsi que le travail sans faille d’éducation populaire menés depuis 23 ans, souvent seuls, avec le vent de face, mais dans la dignité et sans concession, avec détermination et courage, voilà ce qui caractérise l’arrivée de Karfa dans cet hémicycle.

L’engagement sincère pour une véritable égalité citoyenne quel que soit sa couleur de peau et / ou son origine sociale. 

Karfa a été élu sur la liste EELV en tant que représentant de la société civile, il faut souligner le courage de Nicolas Thierry d’avoir su dépasser les a priori et les images d’Epinal pour proposer Karfa Diallo en position éligible sur la liste.

L’engagement écologique ne peut déboucher sur une prise en charge par le plus grand nombre qu’adossé à une véritable politique sociale en particulier pour ceux qui subissent en premier la mondialisation néolibérale et ses effets dévastateurs sur les êtres humains, les animaux et la planète elle-même.

Mais nous le savons à Mémoires et Partages le plus difficile est d’honorer le mandat que les votants vous ont confié, en respectant les engagements sur lesquels vous avez été élu.

C’est d’ailleurs un des éléments fondamentaux qui m’amène a dire que j’ai mal à notre système démocratique de représentation citoyenne, en effet comment pourrais-je passer sous silence que près de 68% des électeurs (abstentions plus blancs et nuls) ont condamné sans équivoque ces élections et la façon dont la politique française fonctionne, car non ne nous y trompons pas ils ne se désintéressent pas de la politique, ils se désintéressent de celles et ceux qui depuis plus de 40 ans paupérisent sans relâche les classes dominées et se nourrissent de libre échangisme mondialisé et de « concurrence libre et non faussée ».

Comment pourraient-ils se sentir proches d’eurorégions ubuesques ? Comment pourraient-ils se sentir proches d’élu en poste depuis plus d’un quart de siècle et d’autres cumulant tant et tant ? Comment pourraient-ils se sentir proches de toutes ces alliances électorales, entre certains, aux antipodes de leurs orientations programmatiques, signées pour simplement sauver des postes d’élus ?

Les défis à relever sont immenses :

– Faire en sorte que l’agriculture non productiviste s’installe et permette à ses agriculteurs de vivre dignement de leur travail et de nous nourrir sainement, donc de réduire drastiquement les méfaits de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution,.

– Faire en sorte que la baisse du trafic ferroviaire de fret passé de 21% en 1980 à 8% en 2020 au profit du tout TGV et du tout routier s’inverse réellement, bien d’autres encore.

– Rester au plus près de ceux qui aspirent à vivre décemment, tous ceux qui sont en insécurité sociale, privés d’emploi, logés dans des passoires énergétiques, être à leur écoute et agir pour que l’altérité soit perçue comme une chance, un progrès et non un danger.

– Faire en sorte que sa culture locale, historique puisse perdurer tout en acceptant d’échanger avec d’autres et d’en intégrer les aspects positifs et novateurs.

– Faire en sorte que nos plus jeunes soient aidés et non stigmatisés lorsqu’ils se retrouvent confronter à des épreuves difficiles de la vie.

Karfa, le travail est immense mais le cœur, la passion et les convictions permettront de surmonter les obstacles, Mémoires et Partages sera à tes côtés chaque fois que l’humanité devra s’imposer.

Patrick SERRES, Président de Mémoires et Partages

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :