VIDÉO – Jacob Blake abattu, ce 23 aout, devant ses enfants par un policier blanc VIDÉO – Jacob Blake abattu, ce 23 aout, devant ses enfants par un policier blanc

Encore un homme Noir abattu par la police américaine ce dimanche au Wisconsin.

Devant ses enfants, par sept fois, un policier blanc a tiré sur un homme désarmé, Jacob Blake, qui serait entre la vie et la mort ce dimanche 23 août peu après 17 heures, heure locale, selon plusieurs médias américains dont CNN.

Dans une vidéo de la scène diffusée sur Facebook, on voit deux agents ordonner à cet homme Noir d’obtempérer.
Jacob Blake leur tourne le dos sans réagir et ouvre la porte conducteur d’un SUV gris, tandis qu’un des deux agents le retient par le t-shirt, avant de pointer son arme vers son dos et de tirer à au moins sept reprises.
Selon la police, le suspect a été immédiatement pris en charge et transporté à un hôpital de Milwaukee.

« Des centaines » de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Kenosha dimanche soir, en réaction à la diffusion de la vidéo du drame sur Facebook. Des émeutes ont éclaté et le comté de Kenosha a décrété un couvre-feu général dans la foulée.

Mémoires & Partages avait prévu une Marche contre le racisme et pour l’égalité ce Vendredi 28 aout à 17h sur la Place de la République.

MARCHE DE L’ENGAGEMENT CONTRE LE RACISME ET POUR L’ ÉGALITÉ

La Marche de l’engagement contre le racisme aura lieu le 28 août 2020 à Bordeaux, le jour du 57e anniversaire de la Marche historique sur Washington, où le Dr Martin Luther King Jr. a prononcé son discours « J’ai un rêve ».

Annoncé par le révérend Al Sharpton lors des obsèques de George Floyd, il est co-convoqué par Martin Luther King, III, le fils du militant des droits civiques assassiné le 4 avril 1968.

Cette journée d’action intergénérationnelle et interraciale démontrera notre plaidoyer en faveur de réformes des méthodes d’interpellation de la police, à maintenir la mobilisation contre le racisme et et à exiger des politiques d’équité en France et aux Antilles.

Le silence face aux violences racistes n’est ni digne, ni acceptable. Emmanuel Macron refuse la discussion. L’Etat français a opté pour le pourrissement et le louvoiement. Nous ne voulons plus être spectateurs face au racisme. Ni aux USA, ni en France.

Un passé trop présent pour être ignoré.

VENDREDI 28 AOUT, en mémoire de la marche du 28 août 1963 à Washington, nous appelons à une marche contre le racisme et pour l’égalité. Rendez vous le 28 aout à 17h sur la place de la République

Merci de vous munir d’un masque et de respecter la distanciation.

Merci de vous munir d’un masque et de respecter la distanciation !

L’EVENEMENT:  https://www.facebook.com/events/824140861326691/

Patrick Carl

  • Garcia

    24 août 2020 #1 Author

    C’est un choc ! Violent ! Un assassinat ! Des images d’une brutalité traumatisante !

    Répondre

  • Garcia

    24 août 2020 #2 Author

    J’ai vu dans des vieux films historiques, dans des reportages d’époque, des nazis faire la même choses avec des juifs de tous âges ! C’est révoltant ! Ces putains de flics sont des nazis ! Ce n’est pas un tribunal états-unien qui doit les juger mais la cour pénal internationale pour crime contre l’humanité ! Ce n’est pas possible qu’un état qui se dit démocratique permette encore ça !

    Répondre

  • Garcia

    24 août 2020 #3 Author

    Aucun média vernaculaire n’en parle ! C’est insensé ! Il faut chercher dans le Huffington post, en français, pour trouver l’information. Comment est-ce possible ? Cela a eu lieu dimanche ! Depuis le milieu du dix-neuvième siècle l’Europe est reliée aux Etats-Unis par un câble sous marin télégraphique ! Alors, à l’époque des satellites… comment est-ce possible ?

    Répondre

  • Philippe ROUGER

    26 août 2020 #4 Author

    L’esclavagisme a laissé place à la ségrégation aux USA ; le racisme est encore bien ancré et fait partie des contradictions américaines (melting pot, etc.). Ce meurtre sauvage est inexcusable. Cet événement ne doit pas pointer nos regards outre Atlantique seulement : il faut lutter contre les formes que le racisme peut prendre en Europe. Ne pas laisser le champs libre aux extrémistes. Avec une action publique plus engagée, tous les sujets pourront être débattus sans soupçon de faire une différence liée aux origines ou couleur de peau.

    Le racisme pourrit tout, y compris le débat social en France : les uns ayant peur d’aborder des sujets « trop brulants », les autres agitant à tout va le racisme dès que quelqu’un aborde un thème « sensible ». Aborder, par exemple, sans états d’âme et avec objectivité, la différence entre les réfugiés politiques et les réfugiés économiques. Par peur d’un débat faussé, nos politiques sont timorés, cloués à leur fonction d’élu(e).
    L’histoire du racisme est là sous nos yeux : les faits, l’analyse de leurs conséquences sociales sont connues mais pas encore assez relayées. Les symboles comptent et ils seront la marque de notre génération dans ce combat.

    Les Wasp américains ne sont pas les français, mais il ne faut pas s’y tromper : c’est un combat universel, de toutes les origines envers toutes les autres. Et D’accord avec le commentaire de Mr Garcia : la presse française est calamiteuse, dans sa globalité sur le traitement de cet événement de plus. On croyait le pire atteint avec George Floyd, c’est mal compter sur le taux d’abrutis dangereux dans ce monde..

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :