LISBONNE – Un acteur Noir de 39 ans tué « par la haine raciale » ce samedi 25 juillet LISBONNE – Un acteur Noir de 39 ans tué « par la haine raciale » ce samedi 25 juillet

Citoyen portugais, père de trois enfants, l’acteur a été assassiné, à bout portant et en public, ce samedi 25 juillet à 14h.

Son meurtrier l’avait menacé de mort trois jours plus tôt et avait proféré à plusieurs reprises des insultes racistes contre la victime », a déclaré SOS Racismo dans un communiqué.

Dans un communiqué SOS RACISME de Lisbonne a déclaré : « le caractère prémédité du meurtre ne laisse pas de marge de doute qu’il s’agit d’un crime avec des motivations de haine raciale « . Dans le communiqué, SOS Racisme demande que le ′′ meurtre de Bruno Candé Marques ne soit plus un sans conséquences « , exigeant que justice soit faite. »

La victime, identifiée comme Bruno Candé Marques, qui, selon Público, était un acteur de la compagnie de théâtre Casa Commode, est décédée aujourd’hui après avoir été « tuée dans plusieurs secteurs du corps », sur l’avenue de Moscavide, dans la municipalité de Loures, district de Lisbonne.

La mort a été déclarée sur les lieux et l’homme de 80 ans responsable de la fusillade été arrêté.

HISTOIRE

Lisbonne a été un des premières villes européennes à avoir déporté une forte population noire. Dés le 16e siècle, 10 % de la population est africaine originaire des anciennes colonies du Cap-Vert, de l’Angola, du Mozambique, etc. Les portugais, qui sont les premiers à commencer la traite transatlantique des noirs vont déporter prés de 5 millions d’africains au Brèsil où l’esclavage occidental a été le plus massif et le plus durable.

Aucun travail de reconnaissance et de transmission n’est fait par les autorités portugaises alors que les traces en sont toujours nombreuses à Lisbonne, à Porto ou Lagos.

Patrick Carl

  • Garcia

    27 juillet 2020 #1 Author

    Un bel homme tué par un odieux vieillard (80 ans précise le journal). La vie finissante de celui-ci ne vaut pas celle en pleine apogée de celui-là. C’est non seulement un crime ignoble mais le vol manifeste d’une vie pleine de promesses. Il faut que cela cesse !

    Répondre

  • Claude Troudart

    27 juillet 2020 #2 Author

    l’esclavage sous la complicité de nicolas v qui signa la bulle romanus pontifex.

    Répondre

  • Macina sakouvogui

    27 juillet 2020 #3 Author

    Ça devient pas possible inacceptable la peur de ces blancs du chômage du social sante retraite des laches s en prennent aux africains qui les enrichissis depuis 700 ans ok il faut que les gouvernements expliques à ces gens dépressifs peureux de l avenir que les noirs africains ne sont pas responsables de leur mal être

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :