CAMPAGNE – LUSH réunit 3 assos de Luxembourg, de Bruxelles et de Bordeaux pour décoloniser l’espace public (à Paris 8 juin) CAMPAGNE – LUSH réunit 3 assos de Luxembourg, de Bruxelles et de Bordeaux pour décoloniser l’espace public (à Paris 8 juin)

L’entreprise de cosmétiques Lush lance la campagne “Décolonisons l’espace public” en France, Belgique et Luxembourg afin de sensibiliser la communauté sur la décolonisation de l’espace public Du 8 au 15 juin, en collaboration avec les associations Mémoires et Partages, Change ASBL et Lëtz Rise Up.

« Ensemble, faisons de notre espace urbain un lieu de mémoire et d’apprentissage ! Le combat continue, c’est un petit pas dans nos rues pour un grand pas pour l’humanité !» – Mémoires et Partages 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LUSH LA DÉCOLONISATION DE L’ESPACE PUBLIC,  UN COMBAT MAJEUR À MENER EN COMMUN  

  • Elle glorifie bien trop souvent les personnes qui ont participé à la colonisation par le biais de statues ou encore noms de rues, sans pour autant être correctement expliquée à la population : plaques commémoratives peu visibles ou minimisant le rôle de la personne dans l’histoire coloniale, voire aucune explication pour certains noms de rues.
  • Elle ne représente pas ou très peu les personnes ayant été persécutées durant cette période. Leur histoire est donc trop peu mise en avant, ce qui minimise les atrocités qu’elles ont vécues durant cette période

Tout cela contribue à fausser l’image et l’interprétation de l’histoire coloniale telle qu’elle fut réellement. Pourtant, une meilleure connaissance des enjeux liés à la mémoire coloniale et à l’histoire coloniale est essentielle pour reconnaître cet héritage historique qui continue de marquer le présent, et mieux comprendre les liens entre les populations issues des pays colonisateurs et les populations issues des migrations. 

LUSH S’ENGAGE ET AGIT AUX CÔTÉS DES ASSOCIATIONS POUR GÉNÉRER UNE PRISE DE CONSCIENCE GÉNÉRALE  

Parce que la défense des droits humains est l’un des 3 engagements fondateurs de Lush, soutenir ce combat pour la décolonisation de l’espace public est essentiel, puisque l’histoire coloniale française, belge et luxembourgeoise représentée dans l’espace public aujourd’hui est particulièrement problématique.  La volonté de Lush est d’être une entreprise alliée des associations qui oeuvrent sur le terrain pour faire évoluer les choses, et pour ce faire, plusieurs actions vont être déployées :

1- LEVER DES FONDS

Dans le cadre de cette campagne, Lush propose une Bombe de bain caritative intitulée Knowledge (connaissance en français) disponible au sein de toutes ses boutiques en France, Belgique et Luxembourg et sur son site internet. Vendue au prix de 9€, l’intégralité des ventes (hors TVA) seront reversées à Mémoires et Partages, Change ASBL et Lëtz Rise Up pour les aider à poursuivre leurs actions.

Pour Mémoires et Partages, la levée de fonds permettra de financer la « Maison contre les Esclavages », un projet social et urbain pour répondre aux nouvelles problématiques mémorielles. Un lieu où prendraient place des échanges, des débats, des expressions artistiques autour des questions historiques de la colonisation et de l’esclavage mais aussi des problématiques contemporaines, descendantes de ces histoires, comme le racisme.

Pour Change ASBL, la levée de fonds permettra à l’association de continuer ses actions en termes d’éducation et de pédagogie auprès des publics. 

Pour Lëtz Rise Up, les fonds récoltés permettront de continuer la campagne « Décolonisons le Luxembourg » qui consiste à organiser des visites guidées « décoloniales » de la ville de Luxembourg, et soutenir les autres actions de l’association (conférences, pièces de théâtre…).

2 – SENSIBILISER

Lush met à profit ses différentes plateformes (LinkedIn, Youtube et son site institutionnel We Are Lush) pour mettre en avant les combats des associations et faire comprendre l’importance de la décolonisation de l’espace public. 

Pour aller plus loin dans la réflexion, Lush organise une Pause Éthique, un rendez-vous inédit sous forme de talk, qui se tiendra le mercredi 8 juin à 14h30.
Animé par Douce Dibondo, journaliste, militante et fondatrice du podcast Extimité, ce talk intitulé « Décolonisons l’espace public » accueillera les 3 associations, à savoir Karfa Diallo, fondateur de l’association Mémoires et Partages, Sandrine Gashonga, présidente de l’association Lëtz Rise Up et Grace Kengebele, coordinatrice de l’association Change ASBL.

Ce temps d’échange exceptionnel vise à mettre en lumière la nécessité de décoloniser l’espace public et les actions qui doivent être mises en œuvre pour une meilleure compréhension de l’histoire coloniale, qui conduira à une meilleure compréhension de la société.

Si vous souhaitez participer au talk (places limitées), cliquez ici
Le talk sera également enregistré et visionnable sur la chaîne Youtube Lush France.

3 – AGIR
 Dans chaque boutique Lush, une lettre engagée destinée aux élu·e·s et que la clientèle peut signer est mise à disposition : une lettre rédigée par Mémoires et Partages pour la France, Change ASBL pour la Belgique et Lëtz Rise Up pour le Luxembourg, et qui demande aux élu·e·s de prendre les bonnes décisions pour décoloniser véritablement l’espace public. L’ensemble des lettres seront envoyées par Lush aux élu·e·s concerné·e·s à la fin de la campagne. 

 La mobilisation a aussi lieu en ligne à travers le hashtag #Decolonisons2022, que Lush invite à relayer massivement pour créer le débat et interpeller les élu·e·s sur cette question.

– 3 PÉTITIONS PAR PAYS (une par pays) sont lancées pour demander une action concrète aux autorités afin d’enclencher le renouveau de l’espace public : 

Mémoires et Partages demande à VINCI de changer l’appellation du péage autoroutier « la négresse » de Biarritz aussi bien sur les panneaux indicatifs situés en bordure de l’autoroute A63, sur la carte des autoroutes gérées par Vinci et lors des messages autoroutiers passés sur la radio Vinci où la négresse est régulièrement citée.

Change ASBL souhaite accentuer la visibilité de la statue Leopold II, un symbole en Belgique qui est représenté comme le “roi constructeur”, mais dont le rôle dans l’histoire colonial reste trop peu expliquée.

Lëtz Rise Up désire retirer le mémorial de Nicola Cito et le remplacer par une plaque commémorative en mémoire des 5000 travailleurs congolais qui sont morts lors de la construction de la ligne de chemin de fer dont il était l’ingénieur.

À PROPOS DES ASSOCIATIONS

Mémoires & Partages est le résultat de l’action menée par les associations DiversCités. L’association souhaite préfigurer la fondation du mémorial de la traite négrière noire qui a œuvré de 1998 à 2015 pour défendre et réhabiliter la mémoire de la traite négrière noire et de l’esclavage à Bordeaux (France). Le groupe développe son action autour d’un axe fort qui est l’éducation populaire pour la mémoire partagée.

Change ASBL – La principale mission de l’association est de créer un lien entre les membres de la Diaspora africaine et de toute autre communauté, dans le but de développer des notions d’entraide mutuelle, de respect et de solidarité. L’association agit aussi dans les domaines social, culturel et éducatif en Belgique et en République Démocratique du Congo. L’association Change espère aussi rassembler et fédérer les associations belges et congolaises qui partagent l’envie de mettre en lumière la culture africaine et de combattre les discriminations. Change
Asbl – Association de jeunesses afropéennes

Lëtz Rise Up vise à promouvoir le bien-être des personnes susceptibles d’être victimes de discrimination, et en particulier celui des femmes victimes de discrimination croisée. Cette mission implique une meilleure connaissance des enjeux liés à la mémoire coloniale, à l’histoire coloniale et ainsi que les questions découlant du lien historique entre le Luxembourg et les populations issues des migrations. Mission et équipe | Letzriseup

À PROPOS DE LUSHLUSH Fresh Handmade Cosmetics | Végétarien & cruelty free | LUSH

Lush est une entreprise anglaise de cosmétiques frais faits main, 100%
végétariens fondée en 1995 par Mo Constantine, Mark Constantine, Rowena Bird, Helen Ambrosen, Liz Bennett et Paul Greeves.  L’idée de ces passionné·e·s de cosmétiques et défenseur·euse·s de la cause animale est de créer le changement, bousculer les codes du marché de la cosmétique traditionnelle avec une alternative beauté innovante et performante sans pour autant faire l’impasse sur le respect de la Nature et des ressources naturelles. Une ambition entrepreneuriale éthique qui s’incarne dans un concept unique : une confection à la main et l’utilisation d’ingrédients frais. Désormais, l’entreprise est implantée dans 50 pays avec 945 points de vente et plus de 10000 collaborateurs. Le chiffre d’affaires de Lush en 2020 s’élevait à 517 millions d’euros.

CONTACTS :

Chloé Chazot 
Responsable communication France, Belgique, Luxembourg
chloechazot@lush.fr

Silya Illoul
Attachée de presse corporate
silya@lush.fr 

Valentine Pouteau
Attachée de presse
valentine@lush.fr

Tinhinène Amara
Chargée des Relations Influencers

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :