BATAILLE DE VERDUN: se souvenir des Frères d’âme/ Exposition sur la grande guerre BATAILLE DE VERDUN: se souvenir des Frères d’âme/ Exposition sur la grande guerre

21 février 1916 – 50 000 000 d’obus, 300 000 morts, Verdun fait partie de notre exposition présentée dans le cadre du Centenaire de la Grande guerre.

Labellisée par la Mission 14-18, l’exposition Frères d’âme, héritages croisés de la grande guerre, réactualise plusieurs figures représentatives des communautés qui se sont battues sur plusieurs fronts dont celui de Verdun.

A l’occasion des manifestations célébrant le Centenaire de la première guerre mondiale, Mémoires & Partages, avec le soutien de nombreux partenaires institutionnels et associatifs, organise une Exposition documentaire itinérante.

Inaugurée le 27 juin 2014, l’exposition a été présentée dans diverses institutions locales et nationales. En avril 2016, elle sera à Dakar et de mai à septembre à La Rochelle (Cloître des Dames Blanches).

A travers une centaine d’images empruntées aux collections des Archives départementales de la Gironde et avec une solide documentation issue des dossiers des Archives militaires de la Caserne Bernadotte de Pau, l’exposition Frères d’âme vise à retrouver et à partager les solidarités entre combattants, anciens combattants et descendants d’anciens combattants, de Métropole et d’Outre-Mer, tous unis par la singularité d’un conflit et les leçons d’une expérience unique de défense de la liberté et de construction de la paix.

Quatorze panneaux structurent une exposition inédite qui croise les parcours, dans la guerre et dans la paix, de personnalités et d’anonymes plongés dans un conflit qui va transformer leurs existences et leurs mondes. Des personnalités politiques, deux poètes bordelais, le soldat Borical dont la plaque sera découverte dans la foret de Douaumont (Verdun) et le fondateur du «bateau-soupe», Daniel Ifla Osiris, juif portugais, fondateur des premiers restaurants du cœur, côtoient des soldats de l’Empire colonial (Algériens, Antillais, Indochinois, Kanak, Malgache), un lieutenant noir américain et pianiste précurseur du jazz en Europe.

A la veille de l’anniversaire de la Bataille de Verdun où plusieurs bataillons de tirailleurs et de soldats des colonies vont sombrer, il s’agit de rendre visible la  mémoire de la diversité du monde et les constellations sociales, politiques et diplomatiques qui ont plongé l’humanité dans cette terrible déflagration.

Ces commémorations montrent l’importance de développer une culture de mémoires ouvertes. Autour de la relation, de la pédagogie de la fraternité et au-delà de la tragédie, l’exposition vise ainsi à partager cette mémoire de la diversité du monde venue secourir l’Empire colonial.

Plusieurs pistes de travail sont découvertes et font l’objet d’actions sociales et citoyennes autour du devoir de mémoire:

  • Découverte et hommage aux soldats des colonies enterrées à Bordeaux – Ignorés de tous, 600 soldats des colonies sont enterrés dans des carrés militaires de 2 cimetières bordelais: Bordeaux Nord et Pins Francs. Le 13 septembre 2014, un hommage leur a été rendu.
  • Tirailleurs naufragés- Partis de Bordeaux dans un paquebot, 178 tirailleurs sénégalais ont péri dans la plus grande catastrophe maritime française. Un plaidoyer en direction des autorités et une pétition sont lancés pour réhabiliter ces soldats morts pour la France. LA PÉTITION

LE COMMISSARIAT DE L’EXPOSITION – Conçue et réalisée par Karfa Sira Diallo, écrivain et directeur de Mémoires & Partages, l’exposition a bénéficié du concours des Archives militaires de Pau, des Archives départementales de Gironde et des Archives municipales de Bordeaux.

Patrick Carl

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :